Les carences en acides aminés tuent nos chats

Qu’est-ce qu’un acide aminé, et à quoi ça sert ?

Les acides aminés sont les constituants de base des protéines, leur association permet de réaliser des structures de protéines plus ou moins longues. Certaines protéines sont composées de quelques acides aminés quand d’autres sont composés de plusieurs dizaines.

NB : les bonnes protéines que l’on doit se trouver dans la nourriture du chat sont constituées d’une chaine de 10 acides aminés.

Quelle est la différence entre acides aminés essentiels et acides aminés non essentiels ?

On entend par acides aminés non essentiels les acides aminés qui sont produits par l’organisme  du chat , comme :

  • L’alanine
  • L’asparagine
  • L’aspartate
  • La cystéine
  • Le glutamate
  • La glutamine
  • La glycine
  • La proline
  • La sérine
  • La tyrosine

En ce qui concerne les acides aminés essentiels, l’organisme du chat ne peut les produire,  c’est pourquoi il doit impérativement les trouver dans son alimentation ou dans des compléments :

  • L’arginine
  • L’histidine
  • L’isoleucine
  • La leucine
  • La lysine
  • La méthionine
  • La phénylalanine
  • La théronine
  • Le tryptophane
  • La valine

Que ce soit pour le chien ou le chat, ces 10 acides aminés essentiels et 10 acides aminés non essentiels sont identiques.

Mais pour le chat a besoin d’un acide aminé essentiel en plus : la taurine.

En effet, si l’organisme du chien produit cet acide aminé, le chat quant à lui n’est pas capable de produire de taurine. Par conséquent la taurine est un acide aminé non essentiel pour le chien mais essentiel pour le chat.

La taurine, acide aminé essentiel et plus que nécessaire pour le chat.

Voilà en résumé  comment la taurine contribue à la bonne santé du chat

  • La reproduction
  • Le cœur
  • Les yeux
  • Les muscles

Pas d’acides aminés non essentiels sans acides aminés essentiels, pourquoi ?

Oui car c’est seulement lorsqu’il n’y a pas de carences en acides aminés essentiels que l’organisme du chat peut fabriquer ses 10 acides aminés non essentiels.

Pas de protéines sans acides aminés.

Dans l’alimentation, ces acides aminés se trouvent dans les protéines et ne sont pas directement disponibles. Une fois digérées, les protéines libèrent les acides aminés qui passent alors dans le sang. Selon les besoins, de nouveaux acides aminés, qui assemblés forment des protéines, sont alors fabriqués.

Ce cycle de production de nouveaux acides aminés set de protéines se fait en permanence, c’est pour cette raison qu’il est primordial que chaque jour, l’organisme puisse trouver tous les acides aminés essentiels dont il a besoin.

A quoi servent les protéines ?

Les protéines sont la base des enzymes qui elles-mêmes sont des substances nécessaires aux fonctions corporelles et participent à la prévention des maladies.

Bien que les chats et les chiens ont un besoin de protéines et d’acides aminés, les chats en ont davantage besoin du fait que chez eux, les protéines se décomposent beaucoup plus rapidement. Il est Impossible à  organisme du chat de s’adapter en ralentissant la cadence de leur décomposition lors de carence en protéine dans l’alimentation.

Il faut savoir que les protéines sont capitales pour le squelette  du chat :

Les protéines interviennent structurellement au niveau :

  • des os
  • des muscle
  • de la peau
  • des tendons
  • des articulations et ligaments
  • du collagène …

Les protéines jouent également un rôle fonctionnel pour la production :

  • des enzymes
  • des hormones
  • des anticorps …

Comment couvrir les besoins du chat en acides aminés essentiels ?

Le chat joue à un jeu de légo perpétuel pour construire les protéines qui lui sont indispensables, et malheureusement les nourritures pour chats, aussi riches soient elles, ne peuvent apporter les quantités d’acides aminés dont a besoin le chat.

Il est donc indispensable pour leur bien-être de nos chats, d’avoir recourt à des compléments alimentaires riches en acides aminés essentiels leur permettant de fabriquer les non essentiels, puis les protéines.

le besoin du chien en calcium et mineraux

Mon chien a-t-il besoin d’os ?

Pourquoi mon chien adore ronger des os ?

L’importance de couvrir les besoins du chien en minéraux pour sa santé.

De nombreux propriétaires de chiens se posent ces questions :

  • Dois-je donner des os à ronger à mon chien ?
  • Mon chien a-t-il besoin d’os et pourquoi ?

Afin de comprendre les besoins alimentaires du chien, il faut se rapprocher le plus possible de ce que mangent les canidés dans la nature. Et même si nous pensons que nos chiens sont loin des origines du loup, des renards et autres chiens sauvages, leur génétique ancestrale est toujours présente et c’est elle qui fait parler leur instinct.

Les loups et les canidés à l’état sauvage, ont une façon bien à eux de s’alimenter, à l’exemple des loups qui ont pu largement être étudiés.

Les loups et chiens sauvages mangent leur proie dans l’orde suivant :

1 – l’intestin afin de réensemencer leur flore intestinale, ce qui leur permettra d’assimiler pleinement la suite de leur repas, de métaboliser correctement vitamines et minéraux et également de se nourrir de végétaux prédigérés.

2 – le foie, le cœur et les poumons pour profiter des vitamines qui y sont largement présentes.

3 – Ils couvriront leur besoin de protéines en mangeant la viande rouge, notamment celle des cuisses, car c’est là que le plus gros taux de bonnes protéines (chaine de dix acides aminés) s’y trouvent.

4 – Et enfin ils rongeront tranquillement cartilages et os pour se complémenter en minéraux.

Les aliments pour chien répondent-ils aussi bien à leur besoin que le fait la nature ?

Et bien non et loin de là, et sans ôter les bonnes intentions des fabricants de croquettes pour chien ou des cuisinières acharnées, il faut se rendre à l’évidence : tout ne se trouve pas dans les croquettes, pas plus d’ailleurs que dans les nourritures ménagères ou les aliments de type Barf pour les chiens

Malgré toute notre bonne volonté nous n’arrivons pas à combler quotidiennement les besoins alimentaires et nutritifs de nos chiens.

Si nous reprenons la chronologie alimentaire du canidé à l’état sauvage nous constatons que la première étape n’est déjà pas bien comblée.

1 – Le réensemencement de la flore intestinale avant chaque repas, l’opération stratégique qui fera que le chien assimile  son bol alimentaire, métabolise vitamines et minéraux, est bien souvent absente des formulations des aliments pour les chiens. (voir article sur la flore intestinale des chiens…)

Laissons de côté les étapes suivantes pour passer au sujet de cet article : les minéraux.
Les minéraux (appelés également oligo éléments) dont le chien a grand besoin, ne se trouvent pas en quantité suffisante dans l’alimentation

Quels sont les besoins du chien en minéraux ?

Soyons très clairs, le besoin en minéraux du chien est énorme, il est bien plus important que le besoin humain (à ne pas négliger tout de même).

Par exemple concernant le calcium, de nombreuses études scientifiques ont démontrées qu’un chien de 30 kilos avaient de façon générale environ 3 fois plus besoin de calcium qu’un homme adulte de 80 kilos.

Je complémente mon chien en calcium, est-ce suffisant ?

Toujours pas car chaque minéraux à besoin des autres pour être utiliser correctement par l’organisme du chien.

Comment savoir si mon chien est carencé en minéraux ?

La question ne se pose plus, nous avons aujourd’hui que si un chien n’est pas complémenté en minéraux il sera forcément carencé et de ce fait sa santé en sera amoindrie.

Quelles sont les répercussions sur la santé du chien à cause des carences en minéraux ?

Voici une courte liste non exhaustive, des probables incidences des carences en minéraux :

  • Fragilité osseuse du chien ou trouble de croissance chez les chiots (carence en calcium, phosphore magnésium)
  • Arthrose prématurée du chien
  • Dermatite atopique et autres problèmes de peau (carence en zinc notamment)
  • Chien en Surpoids, faiblesse musculaire, troubles du métabolisme et tendance au diabète, entrainés par une dysfonction pancréatique (carence en chrome, zinc, argent et magnésium)
  • Chien avec des dents fragiles, usées, abimées.
  • Un chien Stressé (carence en magnésium)
  • Chien malade, troubles de santé variées par faiblesse immunitaire (carence de l’ensemble des minéraux)

Notre conseil santé : il est indispensable aujourd’hui de bien comprendre que pour sa santé, nous devons complémenter notre chien en minéraux, car tous ses besoins ne se trouvent pas dans la nourriture.

athrose chien traitement systeme immuntaire

L’arthrose du chien, quand le système immunitaire s’emmêle.

Ou comprendre une raison probable de l’arthrose chez le jeune chien.

Le système immunitaire inné est un ensemble d’éléments de défenses contre les agents infectieux ou étrangers. Comme nous allons le voir, il intervient également au niveau des articulations, jouant un rôle dans l’arthrose du chien.
Le système immunitaire inné n’est pas programmé, c’est-à-dire qu’il est capable de réagir contre tous les types d’éléments qu’il considérera infectieux ou étrangers quels qu’ils soient.

Différencions les actions immunitaires 

Il existe deux types de mécanismes de défense. La première est l’action immunitaire innée qui permet de combattre tous les types d’infections sans distinctions. La deuxième est l’action immunitaire adaptative qui ne combat qu’une seule sorte de bactéries ou de virus. C’est ce que propose par exemple la vaccination.

Comment le système immunitaire inné agit-il au niveau articulaire ?

Lorsqu’il y a infection des articulations, certaines cellules du système immunitaire comme les lymphocytes, monocytes (cellules dendritiques) ou encore granulocytes, sortent des vaisseaux sanguins et se dirigent dans la cavité articulaire afin de combattre les éléments pathogènes dangereux.

Quelles infections retrouve-t-on dans les articulations du chien ?

Dans la majorité des cas des arthrites du chien, les agents pathogènes retrouvés sont des bactéries, comme un Staphylocoque ou un Streptocoque.
Les articulations des chiens, même si c’est moins fréquent, peuvent également être infectées par des champignons (infections fongiques).

Comment le chien contracte-t-il une arthrose infectieuse ?

Les bactéries, champignons ou virus qui envahissent les articulations se trouvent déjà dans une autre partie du corps.
Ces agents infectieux migrent dans les articulations, notamment depuis l’intestin et ce par la voie sanguine.  C’est ce qu’on appelle la translocation intestinale.

Qu’est-ce que la translocation intestinale ?

Lorsque l’intestin est fragilisé, la flore intestinale du chien devient pathogène, c’est-à-dire chargée anormalement de mauvaises bactéries, et l’intestin devenu perméable laissera passer dans le sang des agents infectieux qu’il aurait normalement du contrôler et éliminer.

Pourquoi parle-t-on d’arthrite auto-immune ?

On parle d’arthrite ou d’arthrose auto-immune chez le chien comme chez l’homme, lorsque le système immunitaire s’emballe et attaque l’ensemble de l’articulation, les cartilages comme les os, et non pas seulement les bactérie, virus et champignons qui y sont logés.
Les raisons de ces réactions démesurées d’un système immunitaire hyper actif sont méconnues, mais indiquent toutefois une voie possible de soin permettant de stopper certains types d’arthrose dégénérative.

Comment aider mon chien qui souffre d’arthrose infectieuse ?

Il est important de s’occuper rapidement de la santé de l’intestin du chien et de comprendre ce qui détériore sa flore intestinale.

L’emploi de prébiotiques et de probiotiques est conseillé afin de reconstituer la flore saprophyte du chien.

En parallèle il faudra aider l’intestin à se reconstruire, ce qui réclamera l’emploi d’acides aminés et notamment celle du L-Glutamine.

Que faire pour réguler le système immunitaire de mon chien ?

Un chien atteint d’arthrose souffre. Il est donc nécessaire de réduire l’inflammation articulaire pour soulager votre chien.
C’est par exemple ce que fait la cortisone, prescrite par votre vétérinaire, qui réduit l’inflammation et baisse l’activité immunitaire.

Vous pouvez également choisir l’utilisation de compléments alimentaires contenant des plantes au vertus anti-inflammatoires, comme le cassis, l’ulmaire ou encore l’harpagophytum.

Concernant l’immunité du chien, plusieurs plantes sont actives, comme l’échinacée ou encore la bardane, reconnues scientifiquement (suite à de nombreuses études cliniques) comme immuno modulatrices, c’est-à-dire pour leurs capacités à rééquilibrer le système immunitaire, lui permettant ainsi de retrouver ses actions logiques et mesurées naturelles.

L’immunité est une clef !

Il est rare qu’il y ait inflammation sans infection, et encore plus rare qu’il y ait infection sans inflammation !
Renforcer les défenses naturelles de votre chien reste l’acte premier et incontournable de la prévention santé.

Vous pouvez également consulter l’article 1 : Mon chien boîte, il a déjà de l’arthrose