L’arthrose du cheval : la piste immunitaire

Comprendre une des causes courantes de l’arthrose chez le cheval.

Le système immunitaire : 2 types majeurs de fonctionnement.

1 – La première est l’action du système immunitaire inné (non programmé) qui permet de combattre tous les types d’infections sans distinctions.
C’est un ensemble d’éléments de défenses contre les agents infectieux ou corps étrangers.
Il intervient dans l’ensemble du corps y compris au niveau articulaire, y jouant un rôle prépondérant lorsqu’il y a arthrose septique chez le cheval.

La deuxième est l’action immunitaire adaptative qui ne combat qu’une seule sorte de bactéries ou de virus. C’est ce que propose par exemple la vaccination.

Au niveau articulaire,  le système immunitaire inné agit de la façon suivante :

Lorsqu’il y a infection des articulations, certaines cellules du système immunitaire vont agir.
Les lymphocytes, monocytes (cellules dendritiques) ou encore granulocytes, sortent des vaisseaux sanguins et se dirigent dans la cavité articulaire afin de combattre les éléments pathogènes dangereux.

Les différents types d’infections articulaires.

Dans la majorité des cas des arthrites du cheval, les agents pathogènes retrouvés sont :
– Des bactéries, comme un Staphylocoque ou un Streptocoque.
– Des champignons, infections fongiques qui restent sommes toutes plus rares.

Les bactéries, champignons ou virus qui envahissent les articulations se trouvent déjà dans une autre partie du corps.

Ces agents infectieux migrent dans les articulations, notamment depuis l’intestin et ce par la voie sanguine.  C’est ce qu’on appelle la translocation intestinale.

Lorsque l’intestin est fragilisé, la flore intestinale du cheval devient pathogène, chargée anormalement de mauvaises bactéries, l’intestin devenu perméable laissera passer dans le sang des agents infectieux qu’il aurait normalement du contrôler et éliminer.

Le système immunitaire vient défendre les articulations.

En présence d’agents infectieux le système immunitaire intervient afin de détruire les éléments qu’il a identifiés comme étant nuisibles à la santé articulaire.

Cependant et pour des raisons que l’on identifie pas forcément, ce même sytème immunitaire, premier allié de santé, se transforme en ennemi.
Il s’emballe et se met à attaquer l’ensemble de l’articulation, les cartilages comme les os, et non pas seulement les bactérie, virus et champignons qui y sont logés.

On parle alors d’arthrite ou d’arthrose auto-immunes.

Les raisons de ces réactions démesurées d’un système immunitaire hyper actif sont méconnues, mais indiquent toutefois une voie possible de soin permettant de stopper certains types d’arthroses dégénératives.

Les étapes pour aider son cheval qui souffre d’arthrose

Il est important de s’occuper rapidement de la santé de l’intestin du cheval et de comprendre ce qui détériore sa flore intestinale et sa muqueuse intestinale.

L’emploi de prébiotiques et de probiotiques est conseillé afin de reconstituer la flore saprophyte du cheval.

En parallèle il faudra aider l’intestin à se reconstruire, ce qui réclamera l’emploi d’acides aminés et notamment celle du L-Glutamine.

Aider le système immunitaire du cheval et réduire l’inflammation articulaire.

Un cheval atteint d’arthrose souffre. Il est donc nécessaire de réduire l’inflammation articulaire pour le soulager.
C’est par exemple ce que fait la cortisone, prescrite par votre vétérinaire, qui réduit l’inflammation et baisse l’activité immunitaire.

Vous pouvez également choisir des solutions de soins naturels en utilisant des compléments alimentaires contenant des plantes au vertus anti-inflammatoires, comme le cassis, l’ulmaire ou encore l’harpagophytum.

Concernant l’immunité du cheval, plusieurs plantes sont actives, comme léchinacée ou encore la bardane, reconnues scientifiquement (suite à de nombreuses études cliniques) comme immuno modulatrices, c’est-à-dire pour leurs capacités à rééquilibrer le système immunitaire, lui permettant ainsi de retrouver ses actions logiques et mesurées qu’il possède naturellement.
De nombreuses études scientifiques menées sur l’humain, ont démontrées l’action positive de la plante Uncaria tomentosa (griffe du chat) lors d’arthrose sévères.
Il est dans ce cas interessant d’observer qu’avant toutes choses la Griffe du chat est une plante destinée à renforcer l’immunité.

L’immunité est une clef !

Il est rare qu’il y ait inflammation sans infection, et encore plus rare qu’il y ait infection sans inflammation !
Renforcer les défenses naturelles de votre cheval ainsi que sa flore intestinale restent les actions incontournables de la prévention santé et  surtout du chemin de la guérison !