Categories
Sujets De Santé

Chats, le corona a du PIF !

Les virus à corona, à ARN existent depuis toujours chez les Chats.

Le chat peut être infecté par deux souches de corona virus qui, rassurez vous, ne sont pas transmissibles à l’homme.

  • Le FECV (Feline Enteric Corona Virus), présent à 95 % dans la population féline, provoque de petits passages de diarrhées. Il est sans gravité ou même asymptomatique.
  • Le FIPV ou PIF (Péritonite Infectieuse Féline) est une mutation du virus FECV .

La PIF, un virus mutant extrêmement redouté dans les chatteries et chez les particuliers.

La PIF, virus mutant de la souche bénigne est quant à lui hyper virulent car il est capable de pénétrer les cellules impliquées dans l’immunité. C’est pour cela qu’il entraîne des infections qui perdurent, sa réplication est de 10 à 100 fois supérieure à celle du FECV.

Il existe deux formes de FIPV :

  • La forme sèche,  dite aussi forme nodulaire, qui est une formation de nombreux petits nodules inflammatoires dans divers organes : foie, pancréas, rate… Ces nodules peuvent aussi être présents dans les ganglions lymphatiques.
  • La forme humide qui crée l’accumulation d’une sécrétion jaune-brun dans la cavité thoracique, abdominale ou pelvienne causée par le processus inflammatoire des peaux séreuses tapissant l’intérieur du corps.

Identifiez et différenciez les symptômes du FIPV de sa souche bénigne FEVC :

FECV se traduit par de  légères diarrhée et un peu de fièvre, alors que le FIPV engendre une multitude de symptômes et de troubles de santé sévères comme :

  • Un état général en chute libre,
  • Des pics sévères de fièvre,
  • Une fatigue anormale,
  • Un gonflement abdominale en même temps qu’une perte de poids,
  • Des difficultés respiratoires,
  • Des paralysie, des problèmes de coordination,
  • Les muqueuses des yeux et de la bouche peuvent devenir jaunâtres,
  • Le chat peut souffrir de déshydratation,
  • Des anomalies ophtalmologiques…

Bien évidemment, votre vétérinaire pourra confirmer ou infirmer une infection de type PIF par le biais de différents examens.

Certains chats sont plus à risque que d’autres selon leur âge, leur race, leur mode de vie et leur sexe.

D’une manière générale, 5% des chats porteurs du FECV développeront une FIPV.

  • 53% des chats infectés sont des chats de race. Il est certain que la pression virale est plus importante en élevage, cependant la probabilité d’une sensibilité génétique n’est pas à exclure.

Une étude de 2004 va dans le sens d’une sensibilité génétique et selon cette même étude, les races les plus sujettes seraient : Abyssins, Bengal, Birman, Ragdoll et les Rex.

  • Les mâles seraient également plus atteints que les femelles.
  • Forte prévalence entre 6 et 24 mois et sur des chats de plus de 7 ans. Le problème est rare sur des chatons de moins de 6 mois, probablement grâce aux anticorps maternels.
  • Le mode de vie semble avoir un impact sur l’incidence du virus. En effet, il touche 84% des chats d’exposition contre 28% des chats de particuliers.

Les modes de transmissions du FIPV sont :

 

  • Les matières fécales,

  • Les urines,

  • Les sécrétions oro-nasales

Traitements allopathiques et/ou vaccination :

Actuellement, les traitements allopathiques contre la PIF sont uniquement palliatifs.

L’élaboration d’un vaccin est très complexe et ne peut prendre en charge l’ensemble des souches qui sont très nombreuses.

Des vaccins ont été élaborés mais il n’ont pas apporté de protection véritable provoquant même une mort plus rapide chez les animaux vaccinés.

Il existe cependant un vaccin commercialisé aux US et dans certains pays européens. Cependant, il n’a pas obtenu d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) en France.

Conclusion :

Le passage du FEPV, forme bénigne de corona virus, au FIPV ou PIF se produit chez 5 % des chats. Il est nécessaire de comprendre que la réponse immunitaire joue un rôle majeur pour que ce passage se fasse ou pas. Plus l’immunité de votre chat est basse, plus les malchances qu’il soit malade sont élevées.

Des défenses immunitaires solides, celles du chat, comme celles de toutes autres espèces vivantes, sont le plus grand allié d’une bonne santé, c’est à dire l’assurance d’être le moins souvent malade, et le cas échéant, de guérir rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Calendrier

juin 2022
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories