Categories
Conseils chien, Sujets De Santé

L’arthrose est une pathologie très répandue chez nos amis les chiens. Elle touche très souvent les chiens âgés mais également les chiots.

Afin de soulager au mieux l’inconfort du chien, les propriétaires optent le plus souvent pour des soins médicamenteux prescrits par un vétérinaire. Toutefois, l’usage des traitements naturels tels que la phytothérapie, peut devenir une véritable alternative.

L’arthrose du chien, qu’est-ce que c’est ?

L’arthrose touche près de 25% des chiens. De la même manière que chez les humains, l’arthrose peut devenir très handicapante au fil de l’âge. Une bonne prise en charge et un dépistage précoce permet alors de retarder les effets néfastes de cette maladie.

L’arthrose se caractérise par une dégénérescence progressive et irréversible des cartilages d’une ou de plusieurs articulations. Cette dégradation touche en particulier les hanches, les coudes de l’animal et d’autres parties osseuses.

Cela a pour conséquences des troubles locomoteurs qui se caractérisent par une mobilité articulaire réduite voire des inflammations et des boiteries.

Elle est souvent difficile à détecter puisqu’elle se développe progressivement et le chien s’adapte à la douleur.

On distingue alors 2 catégories d’arthrose :

  • L’arthrose primaire ou primitive, survient avec le vieillissement. Elle provoque la dégradation permanente du cartilage au fil des années et une baisse des capacités de régénération du cartilage usé.
  • L’arthrose secondaire quant à elle, peut survenir chez les chiots notamment à la suite d’une force anormale exercée sur l’articulation. Il peut par exemple s’agir d’une activité sportive excessive mais également de malformations comme la dysplasie du coude ou de la hanche.

Les causes de l’arthrose du chien

Avant de parler des causes possibles de cette maladie, on peut évoquer brièvement le sujet des symptômes. Il faut savoir que d’un chien à un autre, les signes de l’arthrose peuvent varier considérablement.

Il est possible de la détecter lors d’une radiographie de la hanche avec aucun autre signe visible. Mais certains chiens peuvent également vivre avec cette pathologie durant de nombreuses années, sans symptômes apparents.

Parmi les signes cliniques que l’on retrouve le plus souvent chez le chien :

  • Refuse de faire des promenades ;
  • Perte d’appétit ;
  • Souvent fatigué et ne veut plus jouer ;
  • Montre des signes de douleur lors du toucher.

 

1 Vieillissement du chien

L’une des premières causes de l’arthrose du chien, est le vieillissement naturel. Il s’agit dans ce cas précis de l’arthrose de type primaire touchant les chiens âgés. Elle est due à l’érosion du cartilage touchant généralement plusieurs articulations en même temps.

2 Anomalies génétiques

Les anomalies héréditaires telles que la dysplasie de la hanche ou du coude touchent le plus souvent les chiens de grande taille comme le Berger Allemand, l’Hovawart ou encore le Bouvier Bernois.

Les éleveurs travaillent notamment sur ces paramètres afin de lutter contre leur expansion.

3 Troubles alimentaires

Tout au long de sa croissance, le propriétaire du chiot doit veiller à surveiller son alimentation. Elle doit être adaptée en fonction de son âge, de son poids et de l’exercice physique.

En cas d’obésité ou de surpoids, cela peut accélérer l’usure des articulations et augmenter le risque d’arthrose à un stade précoce suite à la surcharge du système.

4 Activité physique importante

Courses de longue durée, jeux violents et d’autres stimulations, les activités physiques intenses et répétitives favorisent l’apparition de l’arthrose chez le chien.

C’est pourquoi, il faut être vigilant quant aux efforts que l’on demande à l’animal. L’évolution des différentes activités devra être progressive pour ménager sa santé.

Que peut-on faire pour soigner un chien souffrant d’arthrose ?

1 Adopter les compléments alimentaires

Certaines vitamines et oméga-3 représentent une alternative aux médicaments dits classiques. Les chondroprotecteurs, substance qui protège les cartilages du chien, ont également des effets bénéfiques sur la mobilité. On peut par exemple citer la glucosamine et la chondroïtine que l’on retrouve dans certains compléments.

Il existe notamment des compléments alimentaires à base de plantes naturelles. Le produit de phytothérapie Art Flex Booster Dog permet d’améliorer nettement la santé articulaire du chien.

Mis au point par les équipes de Lore & Science, on le recommande en cas d’arthrose, d’arthrite, de raideurs articulaires, de boiterie et de troubles locomoteurs.

En effet, ce complément alimentaire contient des substances actives qui offrent une hydratation articulaire et une protection des ligaments et des tendons à long terme. Dès son utilisation, on observe un soulagement de la gêne articulaire ainsi qu’une amélioration de la mobilité.

On l’ajoute dans la nourriture du chien ou dans une friandise, au choix. Le dosage doit se faire selon le poids de l’animal.

2 Opter pour l’hydrothérapie

Pour un chien qui rencontre des difficultés pour se lever et marcher, l’hydrothérapie est un moyen formidable pour soulager l’arthrose et améliorer son état physique général.

Il peut par exemple s’agir de la nage sur un tapis roulant dans un bassin pour plus de facilité de déplacement ou de la nage en mer. En effet, on limite de cette manière le poids sur les articulations et la nage est aussi bénéfique en cas de surpoids.

 

3 Utiliser des traitements médicamenteux

Des traitements médicaux prescrits par le vétérinaire permettent d’améliorer la qualité de vie de l’animal en soulageant les douleurs du rhumatisme. Les soins sont très souvent à base d’antalgiques et d’anti-inflammatoires.

En cas d’arthrose secondaire, une intervention chirurgicale peut également être une solution. Elle permettra de corriger les anomalies pour éviter tout risque de séquelles locomotrices.

 

4 Pratiquer de l’exercice avec modération

Afin de retarder les symptômes cliniques de l’arthrose du chien, il est conseillé de lui faire pratiquer de l’exercice physique, mais avec modération.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un chien souffrant d’arthrose peut faire de l’exercice. Cela lui est même bénéfique pour retarder le développement de la maladie.

L’objectif est de procéder progressivement en proposant par exemple plusieurs petites balades dans la journée plutôt qu’une seule longue. Cela permettra notamment de lutter contre l’ankylose des articulations.

Dès que la rigidité commencera à s’atténuer, les activités pourront monter en intensité. Il est toutefois primordial de refroidir le chien par la suite, notamment à l’aide d’une promenade calme.

Les activités comme le lancer de balle, les promenades à vélo et autres jeux violents sont à éviter.

 

Votre chien a de l’arthrose, partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ↓

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives